Archives de l’auteur : Luo.Haining

A propos Luo.Haining

CHINE

La Chine, peut-elle devenir de plus en plus féminine ?

La Chine est connue pour sa loi de « l’enfant unique » et la situation des nouveaux-nés chinois reste inquiétante. Du point de vue traditionnel, donc d’un point de vue plus pragmatique, les garçons sont considérés comme étant plus facile à ‘élever’ et plus ‘rentable’ comme investissement. On privilégiait les garçons, et on les privilégie encore, en tuant les nouveaux-nés après leur naissance ou par avortement après un test du sexe de l’enfant durant la grossesse. Je crois que ce privilège existe toujours dans la mentalité chinoise, de la même manière qu’on privilégie encore des médecins, des ingénieurs ou des avocats comme des métiers masculins alors qu’enseigner, être interprète, ou caissier(es) va être perçu comme un métier féminin en Chine. Mais la bonne nouvelle est qu’on a déjà bien appliqué dans les villes l’interdiction de avortement en raison du sexe et que la loi de ‘l’enfant unique’ va pouvoir être modifiée afin de ralentir le vieillissement des chinois pour la prochaine génération.

A l’école, pendant tout le processus éducatif, les études récentes montrent que dans les grandes villes et au niveau mondial, les filles sont devenues de plus en plus performantes que les garçons. Elles restent plus fortes en matière linguistique comme toujours, et elles ont réussi à rattraper, même à remonter sur les matières scientifiques qui étaient fortement masculines comme les mathématiques. Et cela convient bien à ce que je vois aux universités. Les filles sont plus actives, diligentes, mûres et ambitieuse. Ceci s’exprime à l’instar des enquêtes que j’ai cité précédemment. Pourtant les garçons semblent être plus nerveux, ils se trouvent un peu coincé par cette remontée des filles, ils ne savent pas quoi faire, ils deviennent plus paresseux et il finissent leur université par presque ne rien faire.

On est bien dans un processus de féminisation, n’est-ce pas ?