L’ (anti)norme

L'occident a une pensée taxonomique, c'est à dire qu'il faut des étiquettes sur les personnes pour les identifier, les désigner. Ça donne la sensation de tout connaître, c’est pour ça qu’il existent les diagnostiques des maladies mentales, des constructions de genres, des orientations sexuelles, etc. Et ça ne permet que de mettre les personnes dans des cases, de les juger et de les réduire qu’à un élément d'eux. Il y a plusieures possibilités!  L’étiquette “hétérosexuel” c’est la première à être détruite, je l’ai pensé comme ça parce que pour décontruire les préjugés, il faut à la base décontruire la norme. Et il ne faut pas penser que l’étiquette “hétérosexuelle, blanche, catholique, classe moyenne, dichotomie masculin-féminin, etc” ne sont pas des étiquettes parce que c’est “normal”. Il faut commencer par là: décontruire la norme.

L’occident a une pensée taxonomique, c’est à dire qu’il faut des étiquettes sur les personnes pour les identifier, les désigner. Ça donne la sensation de tout connaître, c’est pour ça qu’il existe les diagnostics des maladies mentales, des constructions de genres, les orientations sexuelles, etc. Et ça ne permet que de mettre les personnes dans des cases, de les juger et de les réduire qu’à un élément d’eux. Il y a plusieurs possibilités !
L’étiquette “hétérosexuel” c’est la première à être détruite, je l’ai pensé comme ça parce que pour déconstruire les préjugés, il faut à la base déconstruire la norme. Et il ne faut pas penser que l’étiquette “hétérosexuelle, blanche, catholique, classe moyenne, dichotomie masculin-féminin, etc” ne sont pas des étiquettes parce que c’est “normal”. Il faut commencer par là : déconstruire la norme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>