La peine de mort – juste ou pas?

(Groupe 5)Meharvan Singh   Vladimir Surovtsev    Jingbo Luo

 Maria Laudry   Oche Adam Itodo   Athisack Heuangsavanh

De nos jours, le débat autour de l’abolition de la peine de mort suscite la grande polémique. Alors, la question se pose: Pourquoi faut-il abolir la peine capitale? Afin d’y répondre, on va analyser tout d’abord les motifs qui amènent les gens à réclamer la peine capitale. Ensuite, les arguments politiques, juridiques et religieux.

La divergence de l’opinion est dûe à la division: les victimes et leur proches contre les non-concernés. Il est plus facile d’avoir une vision plutôt neutre quand rien ne nous est arrivé. Mais, qui est responsable pour les actions criminelles? Par exemple, c’est plusieurs fois la faute des communautés de pays et de familles, ou bien d’une unité de la société si beaucoup de gens sont devenus criminels. Donc c’est un double crime de les exécuter dans ces cas. Ce que nous pensons c’est qu’il faut travailler fortement avec l’enfance pour empêcher des crimes. Parce qu’il est possible de prédire les statistiques des criminels par la qualité des niveaux de la vie d’enfant et des gens dans une société. Mais aux yeux des victimes et de leur proches, il y a un désir de se venger contre l’agresseur quoique ce ne soit pas toujours le cas. En Amérique du nord, un père dont la fille a été tuée ne voulait pas que le meurtrier soit mort. Il voulait qu’il reste en prison pendant toute sa vie pour réfléchir à ce qu’il a fait. Est-ce que c’est plus juste encore?

Comme il y a des groupes opposés, la division devient politique. Analysons la peine capitale dans le cadre de la démocratisation. Selon Alexis de Tocqueville, la société ne peut pas rester non-démocratique à jamais. Il y aura un jour où les sociétés devront devenir démocratique. Et d’ aucuns pensent que l’Etat n’a pas le droit de prendre la vie des citoyens.

En même temps, la démocratie exige la loi. Et si cette loi n’est pas adéquate pour protéger tout les citoyens? La punition sévère ne garantit pas la diminution des taux de crime. Par exemple, à l’époque, quand on guillotinait les voleurs, leurs “collègues” exerçaient leur métier dans la foule en face. Mais est-ce qu’on punit quelqu’un pour lui donner une leçon? Ou est-ce que la punition vise à créer des exemples pour que les gens ne commettent plus de crimes dans l’avenir? La peine de mort n’a pas réduit le taux des meurtres, ça c’est sûr. Alors à quoi ça sert?

Toutefois, certaines sociétés apprécient les normes morales et religieuses plus que la loi. Il en découle que la peine capitale est aussi un problème d’éthique. Sommes nous en mesure de priver quelqu’un de sa vie? Nous, étant des êtres humains n’avons aucun droit de décider si quelqu’un doit vivre ou mourir. En même temps, il émerge la réponse émotionnelle. Prenons l’ exemple de Ajmal Kasab, le terroriste qui a tué une centaine d’ innocents à Mumbai en 2008. Doit-il se faire donner le droit de vivre?

L’autre aspect que l’on voulait aborder, c’est la manière dont les condamnés sont exécutes. L’Etat cherche à exterminer les condamnés controversés (par exemple, les prisonniers d’opinion, les espions, les dissidents du régime, etc.) d’une manière clandestine et cachée. A notre avis, certaines règles de base et de moralité doivent être respectées même si on tue quelqu’un. Premièrement, un condamné doit avoir le droit de parler avec sa famille une dernière fois avant de mourir. En plus, l’exécution doit se dérouler dans la présence des témoins publiques qui pourront vérifieront l’exécution au grand public.

Ensuite, si on n’est pas cent pour-cent sûr de la culpabilité de l’ accusé, la peine de mort ne doit pas être donnée. Dans certains pays, les innocents ont été exécutes qui, on a trouvé après, n’étaient pas coupables. Et on a trouvé le vrai coupable. Il faut de la caution avant de condamner quelqu’un a la peine de mort parce que la mort est irréversible.

Pour conclure, les sociétés aboliront la peine capitale un jour pour les raisons politiques, éthique et juridiques. Mais, les raisons psychologiques et religieuses persisteront. Ainsi donc, il nous reste une seule question: Quels sont les délais?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>